Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise des bords de Marne
menu

Eglises des bords de Marne

Edito
Je suis au milieu d'eux

Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux. Quand nous sommes assemblés, quand nous écoutons la Parole, quand nous élevons nos prières, quand nous célébrons l’Eucharistie,… nous ne sommes pas une foule inerte, mais un corps vivant. Combien pourraient témoigner de la ressource qu’a été pour eux cette fraternité dominicale contre l’isolement, les contrariétés, la perte de confiance, la tristesse.

S’assembler, c’est un mouvement. On répond à une invitation puis on repart vers ses occupations. C’est le sens du mot grec « ekklesia », appel, convocation, qui a donné « Eglise ». C’est pourquoi la messe commence par un accueil et s’achève par un envoi. Le parvis devant l’église donne la possibilité de développer le temps de l’accueil et de l’envoi, en ne se contentant pas de la conversation entre amis. La salutation et le petit mot du prêtre ou de l’animateur nous aident à « passer du parvis à l’autel ». D’autres moments de la messe assurent le contact entre participants de la même prière, pensons au geste de paix qui vient de l’autel et se répand dans l’assemblée.

L’assemblée fraternelle, qu’on la vive dans l’église paroissiale, dans une chapelle, dans une autre paroisse, ou chez soi, mais relié par un proche ou un visiteur du S.E.M. (Service Evangélique des Malades) ou par la messe télévisée, c’est un signe fort du dimanche pour les Chrétiens. La présence du Christ y est réelle, sur la foi de ses propres paroles.

La lettre de l’apôtre Paul donne l’orientation ultime de ce que nous devenons dans notre assemblée du dimanche : celui qui aime les autres a pleinement accompli la Loi… tous ces commandements se résument en cette parole « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »

 

Père Gérard Seitz

Par NogentsurMarne94 at 10/09/2017 14:35 |
 
Actualités
Actions sur le document
  • Imprimer