Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise des bords de Marne
menu

Baptême du nouveau local "EFFATA, porte de l'@mitié"

Un baptême pour un bel avenir à construire ensemble

Nous nous sommes réunis le 10 juin en fin de matinée au 143, boulevard de Strasbourg à Nogent, dans le local paroissial précédemment appelé familièrement « La Boutique » auquel le Père Gérard Seitz, curé de Nogent-sur-Marne, a décidé d’insuffler un nouvel avenir. A son invitation, étaient présents les responsables des groupes utilisant actuellement le local et aussi des représentants de la Pastorale des Jeunes du diocèse, ainsi que les responsables des groupes de jeunes de la paroisse. Le Maire de Nogent, M. Jacques J.P. Martin était aussi là, avec trois conseillers municipaux, notamment pour nous adresser ses vœux de bonne chance et souligner l’enjeu d’ouverture de notre projet.

 

Le Père Gérard a rappelé l’histoire de ce local, affecté au départ à l’aumônerie de l’enseignement technique tels le lycée Louis Armand et d’autres établissements. Il a évoqué les personnes qui se sont occupées de ce local et aussi les prêtres qui se sont impliqués, tels les Pères René d’Huy et Christian Mazars. Actuellement, ce local est utilisé par un groupe de personnes handicapées, le Secours Catholique pour l’aide au logement et l’apprentissage du français, l’équipe Saint-Vincent-de-Paul et aussi une équipe synodale du quartier en tant que maison d’Evangile.

 

Les thèmes du rapprochement avec les périphéries développé par le pape François et de l’ouverture vers les jeunes, mise en évidence par le récent synode du diocèse de Créteil, nous ont stimulés. Nous avons voulu développer dans ce local un projet de quartier adressé vers la communauté chrétienne mais pas seulement, un projet de solidarité et d’aide aux personnes en difficulté et un projet destiné aux jeunes, avec des sollicitations nouvelles.

 

Ce local n’est certes pas si grand, il ne peut contenir qu’une vingtaine de personnes, mais en partageant ce que nous avons, nous pourrons faire l’expérience d’aller vers les autres. On fera avec ce que l’on a et non pas avec ce qu’on regrette de ne pas avoir.

 

Mais pour commencer, nous devions laisser dernière nous l’ancien nom que nous avions familièrement attribué à ce local et qui ne correspondait pas du tout à ses nouvelles orientations. Nous avons cherché un nom propre, qui ne donne pas prise à une réduction en initiales. Nous avons visé une identification chrétienne, certes, mais non ostentatoire et nous l’avons trouvée dans un mot biblique prononcé par Jésus lors de la guérison d’un jeune handicapé : « Effata » (« ouvre-toi »). Nous avons aussi cherché à mettre en évidence une valeur incontestable pour tous les âges, l’amitié. Et nous avons enfin voulu évoquer du concret qui donne une dynamique à cet ensemble, ce sera la porte. On entre, on se pose et se repose, et puis on sort. Et bien sûr, dans l’évangile de Jean, Jésus dit aussi « Je suis la porte ».

Nous sommes arrivés au résultat suivant :

Effata
Porte de l’@mitié

 

Le « @ » est bien sûr un clin d’œil à tous et aux jeunes en particulier, qui trouveront évidemment dans ce local toutes les facilités de type wi-fi d’accès à Internet.

 

Une véritable cérémonie de baptême du local avec son nouveau nom a suivi. Le Père Gérard a béni les 3 pièces du local, avec aspersion et après lecture de l’Evangile, nous avons chanté « Que tes œuvres sont belles ».

 

Jean-François Loche a ensuite présenté les deux phases du projet démarré en octobre 2016 qui s’est concrétisé par ce changement de nom et cette célébration et qui permettra au local d’accomplir sa nouvelle mission, illustrée par les décrets 19 et 21 pris par notre évêque à l’issue du synode. Il s’agit :

D’assurer que la place des jeunes soit systématiquement prise en compte, en concertation avec eux, dans les grands événements qui marquent nos paroisses, et
De demander aux responsables d’aumôneries de collèges et lycées d’organiser chaque année des rencontres et des actions interreligieuses en s’appuyant sur les instances existantes.

 

Nous aurons dans notre local « Effata » un espace gratuit, perçu par les jeunes potentiellement de plusieurs origines différentes comme exempt de toute compétition et où ils pourront organiser des moments fraternels. Ils y apporteront leur valeur ajoutée, leur soif de Dieu, leur culture musicale, leurs aptitudes à communiquer et leurs engagements dans la société. Puissent-ils nous aider à faire que notre vie en paroisse ne soit plus simplement pensée pour les jeunes mais avec les jeunes.

 

Jean-François Loche

Actions sur le document
  • Imprimer