Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise des bords de Marne
menu

Et pourquoi pas le bonheur ?

Pour les vœux, on a l’embarras du choix. Vu les inquiétudes, les difficultés de la vie, les amis qui nous quittent en cet hiver, on a raison de se réconforter en se disant des choses amicales, des choses pour montrer qu’on se veut du bien les uns aux autres. La santé, la joie, le courage. Et pourquoi pas le bonheur ?

Le bonheur nous va bien. Il y en a plein dans l’Evangile et dans la Bible, mais pas comme une chose qu’on achète ou qu’on garde pour soi. On ne le cherche pas comme on cherche de l’or, mais il arrive qu’on le trouve comme une bonne surprise. Ou qu’on se rende compte qu’on en reçoit, qu’on en donne, et que, finalement, oui, on est heureux.

Si l’on veut y joindre des souhaits, les grandes causes ne manquent pas. L’unité entre confessions chrétiennes. Le dialogue apaisé entre religions. L’accueil aux migrants et à tous ceux que la vie fragilise. L’engagement de citoyens.

Et si l’on veut porter des toasts, sous le parapluie du Pape François, je dirais : « La joie de l’amour dans les familles ! » (1)

Sous le parapluie des évêques de France : « Retrouver le sens du politique ! » (2)

Sous celui de notre évêque Mgr Santier : « L’évangélisation des jeunes générations, grande cause du diocèse de Créteil ! » (3)

Et sous mon parapluie à moi : « L’accueil en fraternité et en vérité, toujours notre premier geste ! »

Levons nos verres à la Bonne Année !

 

Père Gérard Seitz

 

(1) Amoris Laetitia – Exhortation apostolique – Mars 2016

(2) Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique – Conférence des évêques de France – Juin 2016

(3) Actes du Synode diocésain de Créteil – Octobre 2016

 

Actions sur le document
  • Imprimer