Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise des bords de Marne
menu

Le temps de l'Esprit Saint et de l’Église

Jésus Christ ressuscité s'est retiré pour faire place à l'Esprit Saint. Ainsi, après le temps pascal, c'est le temps de l'Esprit Saint, qui est aussi le temps de l’Église et celui des sacrements (=signes, symboles, rites, cérémonies, liturgie, Écritures, gestes et paroles).
Le temps de l’Église a commencé par la venue et la descente de l'Esprit Saint sur les apôtres réunis au Cénacle de Jérusalem avec Marie, la Mère de Jésus et Mère de l’Église. Par la venue de l'Esprit Saint, les apôtres se sont sentis aptes à accomplir la mission qui leur avait été confiée. Ils se sont sentis pleins de force pour annoncer partout l’Évangile du Christ, le Ressuscité.
L'Esprit Saint demeure dans l’Église et dans les coeurs des fidèles du Christ comme dans un temple (1 Co 3, 16 ; 6, 19) ; en eux l'Esprit Saint prie et atteste leur condition de fils adoptifs de Dieu (Ga 4, 5-6 ; Rm 8, 15-16). La communauté des fidèles du Christ s'édifie avec des hommes et des femmes de toutes langues, peuples et nations, rassemblés dans le Christ, conduits par l'Esprit Saint, dans leur marche vers le Royaume du Père céleste, et porteurs de message de salut universel pour tous les humains de la terre.
Dans l'oraison du samedi de la septième semaine de Pâques, avant la Pentecôte, l’Église adresse à Dieu la prière suivante : « Au terme des fêtes pascales, accorde-nous, Dieu tout-puissant, de garder la Pâque de ton Fils présente dans toute notre vie ».
Toute célébration sacramentelle est un mémorial de la Pâques de Jésus Christ, le Ressuscité.
C'est dire, en d'autres termes, que, chaque fois que nous célébrons un sacrement (et surtout l'Eucharistie), nous participons au mystère de la Passion, la Mort et la Résurrection du Seigneur Jésus Christ, source de salut. Vivons donc des sacrements du Dieu de Jésus Christ et nous serons sauvés ici et maintenant. Les sacrements vécus et partagés sont autant de moments où Jésus ressuscité se donne à nous. Le Dieu incarné fait irruption dans nos vies ordinaires par des moyens sacramentels. En effet, les sacrements sont des moyens de rencontre avec Dieu : Dieu-avec-nous, et nous-avec-Dieu, au moyen des sacrements ici-bas, jusqu'à ce que ceux-ci nous introduisent dans le face-à-face visible et éternel avec le Seigneur Jésus Christ, dans l'au-delà ancestral et divin.
En attendant, l'Esprit Saint de Dieu conduit le cours des temps, renouvelle la face de la terre, rajeunit l’Église du Seigneur par les sacrements de l'initiation chrétienne : Baptême-Confirmation-Eucharistie !
Bonne fête du Saint-Sacrement à toutes et à tous !
 

Père Raphaël Gnally

Actions sur le document
  • Imprimer