Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise des bords de Marne
menu

Qu'est-ce que la réconciliation ?

« Je suis venu appeler les pécheurs et non les justes au repentir ».
Cette parole de Jésus exprime son désir de rencontrer l’homme pécheur. A celui ou celle qui a besoin de recevoir le pardon de Dieu.
La vie n’est possible que si nous savons pardonner, nous réconcilier avec nous mêmes, avec les autres et avec Dieu. Le sacrement de la réconciliation nous invite à reconnaître que l’amour de Dieu nous permet de dépasser les conflits.

 

Pourquoi se confesser ?

Au sujet du sacrement de réconciliation, nous sommes souvent partagés entre la conception d’autrefois et les idées actuelles. Jadis, la confession était très importante pour rester en état de grâce car le péché mortel était vu comme entraînant le châtiment éternel de l’enfer. Cette perspective entraînait l’inquiétude et parfois le scrupule. Actuellement la confession apparaît à beaucoup comme une routine inutile. Pour comprendre pourquoi il faut se confesser, il faut d’abord avoir une juste conception du péché.


L’Évangile ne parle pas souvent du péché, mais plutôt du pardon. Il aborde le péché à partir de l’initiative divine qui vient manifester sa miséricorde. Jésus appelle à la conversion pour accueillir la Bonne nouvelle du Royaume (Mc 1,15). Jésus va au DEVANT des pécheurs, car il n’est pas venu pour les bien portants, mais pour les malades. Il pardonne au paralytique (Mc 2,5), à la femme pécheresse (Luc 7,48), à la femme adultère (Jn 8,11), à Zachée (Luc 19,9-10) et sur la croix à ses bourreaux (Luc 23,34).

 Comment se confesser ?

On commence habituellement à préparer sa confession en faisant son examen de conscience et la liste de ses péchés, mais il y a quelque chose à faire avant. Il faut d’ abord se mettre DEVANT la Parole de Dieu en lisant un passage de la Bible. L’écoute de la Parole en nous révélant la miséricorde de Dieu nous dévoile en même temps notre propre péché. Il y a des manières diverses de faire son examen de conscience.

On peut chercher ce que le Seigneur nous demande le plus actuellement, ce qui nous paraît le plus important à ses yeux… Se préparer à la confession, ce n’est pas seulement faire son examen de conscience. Il y a quelque chose de plus important que l’on néglige parfois. C’est de les regretter avec humilité en comprenant qu’ils ont offensé Dieu, qu’ils sont un manque d’amour de Dieu, c’est avoir la « contrition » C’est enfin être décidé à prendre les moyens pour ne plus retomber dans le péché, c.à.d. prendre des résolutions concrètes.

Qu’est-ce que le péché ?

Le péché est toujours un manquement à l’amour : 
• Soit à l’amour qui nous vient de Dieu : refus d’accueillir cet amour, d’écouter sa parole et d’y conformer notre vie ; 
• Soit à l’amour envers notre prochain et envers nous-mêmes. Ces manquements à l’amour vont être plus précisément des manquements à la foi envers Dieu, à la charité envers notre prochain et à l’espérance envers nous-mêmes et ils pourront se décliner de mille façons, en pensée, en parole, par action et par omission.

Actions sur le document
  • Imprimer