Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise des bords de Marne
menu

Connaissez-vous Saint Saturnin, martyr et premier évêque de Toulouse au IIIème siecle ?

Et savez-vous pourquoi notre église est dédiée à Saint Saturnin ?

Il est difficile de séparer l'histoire de la légende. Saturnin aurait été envoyé par saint Pierre lui-même. Le plus sûr est de dire qu'il fut du nombre des missionnaires qui, comme saint Denys de Paris, vinrent dans les années 250, évangéliser les Gaules. Il fonda le siège épiscopal de Toulouse, où il fit de nombreuses conversions. Là où passait Saturnin, le démon n'essuyait plus que des défaites.

Les démons qu'on y vénérait le redoutaient tellement qu'ils cessèrent de rendre leurs oracles, malgré les sacrifices d'animaux qu'on leur offrait. Émus par ce silence inattendu, les ministres de la superstition résolurent de le faire mourir. En présence d'une foule considérable, on décida d'offrir un taureau en sacrifice, en vue d'apaiser les dieux. Saturnin vint à passer et quelqu'un, dans la foule, le reconnut: 'C'est lui, s'écria-t-il, l'adversaire de notre culte ! Vengeons, et notre honneur et leur gloire: son immolation calmera leur courroux; sa mort les comblera de joie.' À l'appel de cette voix, la foule en délire fit cercle autour du saint. Un prêtre et deux diacres parvinrent à s'échapper. Saturnin, seul, est traîné au Capitole. On le pousse à sacrifier aux démons. Il témoigne: 'Je ne connais qu'un Dieu unique et véritable, c'est à lui que j'immolerai les sacrifices de louanges. Vos dieux sont des démons'. À ces mots du saint évêque, ils passèrent, autour du taureau qui devait être immolé, une corde à laquelle ils attachèrent les pieds du saint. Puis, ils excitèrent vivement le taureau qui dévala les degrés du Capitole vers la plaine. Aussitôt, tête brisée, crâne décervelé, corps tout entier déchiré, il rendit à Dieu son âme admirable." C'est cette scène qui fut représentée en 1915 sur un vitrail du bas-côté sud.

 

Pourquoi notre église lui est dédiée ?

Sans doute parce que le "bon roi Dagobert", en mars 631, au retour d'un voyage en Espagne pour des raisons de succession, fit halte chez son frère Caribert à Toulouse où il vénéra les reliques du Saint. Il aurait ensuite placé les églises attenantes à ses villae sous son vocable. On le retrouve donc à Nogent où s'élevait une villa mérovingienne à l'emplacement de l'actuelle sous-préfecture, mais aussi à Champigny, Antony et Gentilly.

Actions sur le document
  • Imprimer